Féminisme, bicyclette et vélo, toute une histoire

A l’occasion du 8 mars, journée internationale du droit des femmes, rappelons que pour elles, le vélo, c’est aussi toute une histoire ! Et pas encore terminée ! Ci-après quelques liens pour en savoir plus.

1267707362

L’une des difficultés des femmes à bicyclette était de pédaler avec leurs longs vêtements. Photographie des années 1890 • /ISTOCKPHOTO


Le vélo, l’invention qui émancipa les femmes

Quand le vélo commence à conquérir le cœur des femmes, dès 1860, les scientifiques pensent qu’il représente un danger pour leurs organes reproducteurs. Il se révèle finalement un formidable outil d’émancipation.

Retrouver ici. un article de Leïla Marchand — 28 juillet 2015 à 18h37

( ci-contre : Chalet du Cycle, huile sur toile de Jean Béraud, 1897 | Jean Béraud)


Amélia Bloomer, suffragette et promotrice du vélo

Vers le milieu du dix-neuvième siècle, la mode vestimentaire châtie le corps de la femme occidentale: l’élégance exige une taille de guêpe, de longs corsets étouffent la respiration et la circulation, des longueurs et des longueurs de jupes et de jupons empêtrent leurs jambes, et de lourds chapeaux exigent des prouesses d’équilibre.

(..) Aux États-Unis, les manufacturiers de vélos offrent aussi des modèles pour femmes. Des écoles de conduite qui excluent les hommes ouvrent à New York et à Boston et la revue Scientific American approuve cette activité. 

Là aussi, le cyclisme est étroitement lié au code vestimentaire, puisque dès 1849, Amélia Bloomer et Elizabeth Stanton, deux suffragettes, prêchent régulièrement contre les jupes encombrantes, dans le premier bulletin de libération de la femme, le Lily. En 1851, elles reçoivent à Seneca Falls, New York, la visite de Libby Miller, venue à vélo et vêtue de pantalons. Ce pantalon bouffant sera par la suite baptisé bloomer, malgré les efforts répétés de Mme Bloomer pour en faire connaître la véritable créatrice (3).

En 1895, le bloomer est un vêtement courant en Amérique: c’est le costume des clubs cyclistes féminins, il apparaît dans la publicité des manufacturiers et des danses sont réservées aux dames en bloomers et à leurs compagnons. En France, dès 1868, des femmes enfourchent les vélocipèdes, en portant une sorte de pantalon bouffant à dentelles, jugé plutôt osé.

Article complet à retrouver en lien ici


L’histoire du vélo et des femmes

Si l’histoire du vélo débute en 1817, il faudra attendre 1890 pour que les femmes se l’approprient véritablement. En premier lieu prisée par les classes élitistes européennes et nord-américaines, la bicyclette se révèle être un formidable moyen de locomotion pour les femmes, et ce malgré l’opinion publique. Avant de s’imposer, le vélo a dû en effet lutter pour gagner en légitimité. Critiquée par la société car n’étant pas élégante, jugée dangereuse pour la fertilité par les médecins et décriée comme immorale par certains hommes, la bicyclette va vaincre les préjugés et les critiques pour devenir un incontournable de la fin du XIXème siècle.

Article complet à retrouver en lien ici


Le vélo et les femmes : toute une histoire

Au 19ème siècle, dans une France post-révolutionnaire, second empire dans lequel Victor Hugo publie les Misérables et les grands artistes tels que Flaubert, Maupassant ou Zola font entendre leur voix, la petite reine fait fureur dans les villes d’Europe. L’utilisation de l’automobile n’est alors pas repandu. Le vélo constitue donc à cette époque une bonne alternative.

Plus qu’un moyen de locomotion, le vélo a également été outil d’émancipation pour la femme Européenne. Mais l’accès au vélo pour la gente féminine n’était pas sans embûches. Considéré comme dangereux, anti féminin, antichrétien et impudique, on cherche des raisons pour interdire le vélo aux femmes.

Article complet à retrouver en lien ici


Les femmes à vélo, une histoire d’émancipation

Une évolution lente mais émancipatrice pour les parisiennes d’abord, puis pour l’ensemble des françaises. Le vélo a permis de s’affranchir de certains codes et d’être plus libres.

Une infographie à retrouver sur ce site


Un livre sur les femmes et le vélo,

C’est une thématique qui trottait dans la tête de Claude Marthaler depuis plusieurs années ; il s’est toujours intéressé à l’Histoire de la bicyclette, comme « véhicule culturel et artistique ».

A travers ses voyages, il a pu toucher du doigt le fait que dans de nombreux pays, il est interdit aux femmes de pédaler. Le contrôle de leur corps est un enjeu majeur de domination masculine, et le vélo peut se révéler pour elles un moyen d’indépendance extraordinaire. Son récit aborde donc toutes les facettes de l’émancipation féminine à travers le prisme du vélo.

Article complet et références à retrouver en lien sur cyclable.com



À vos Cycles – Le guide du vélo au féminin

L’avenir du vélo sera féminin ! Les femmes ne représentent aujourd’hui qu’un tout petit pourcentage des licenciés de clubs cyclistes, et elles n’étaient qu’une poignée à participer à la dernière Tuscany Trail, le plus gros événement de bikepacking européen.
Et pourtant, les exemples de femmes cyclistes inspirantes, qui vivent leur passion au quotidien et qui la partagent, sont nombreux… Ce livre est né de l’envie de rassembler les portraits de ces femmes, sportives ou voyageuses, de tous âges, de toutes origines sociales, culturelles, géographiques, et de montrer à travers le témoignage de Louise Roussel, femme  » normale « , sans aucun bagage sportif, que le vélo est à la portée de toutes.
Ce récit féministe, joyeux et poétique propose de découvrir ces femmes, de leur premier coup de pédale à la grande aventure, d’apprivoiser la technique grâce aux fiches pratiques et de prendre la route. Un formidable outil d’émancipation, de lien social et de liberté. À vos cycles !

Paru en mai 2021 – Tana éditions


Soyons de plus en plus nombreuses, avec nous toutes et tous <= cliquer ici, pour la promouvoir ensemble tous les usages du vélo !

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.