La CAPI lance la phase de participation du public au Plan Des Mobilités (PDM)

La participation du public est ouverte du 20 avril à 9h au 16 mai 2022 à 17h. seulement. La date limite pour répondre est très proche. Ne tardez pas :

Le Plan Des Mobilités est le fruit d’une démarche menée depuis janvier 2021, dans un esprit ouvert au partenariat et à la concertation. Nous le soumettons aujourd’hui à votre avis au moyen d’une procédure dite de « participation du public ». 

L’objectif de cette démarche est de partager le projet de Plan des mobilités et de l’enrichir, avant son approbation en juin 2022 et sa mise en œuvre jusqu’à l’horizon 2030. 

La consultation du public permet ainsi à tous ceux qui vivent, travaillent et donc se déplacent sur le territoire de pouvoir donner leur avis. 

Tous les détails sur le site CAPI (en lien ici)

Nous mêmes association Vélo-Villefontaine avons participé à quelques réunions préparatoires dans les mois passés. Appelés à contribuer avant le 10 avril 2022, nous avons invité des associations engagées pour le vélo sur notre territoire. Une réponse collective a donc été faite que nous vous présentons dans la suite de cet article.

Nos 4 associations signataires

Comme l’indique la présentation la CAPI est un territoire attractif démographiquement.

En 2030, selon les ambitions du SCoT Nord-Isère la population sera d’environ 130.000 habitants, contre 107.000 habitants en 2017. Si l’équipement automobile reste le même qu’en 2017, la CAPI accueillera environ 12.000 voitures supplémentaires.

A titre de comparaison, le nombre supplémentaire de voitures a été de 8.000 entre 2007 et 2017.

Même si la part modale de la voiture en tant que conducteur atteint 48.% en 2030 (contre 53.% en 2015), cet accroissement de la population et du nombre de voitures pourrait engendrer un trafic

supplémentaire de l’ordre de 32.000 déplacements par jour, soit l’équivalent du trafic quotidien de la RD1006. Ce scénario n’inclue pas les flux automobiles qui entrent dans ce territoire attractif pour l’emploi. Les effets pourraient donc être de plus forte ampleur sur le trafic automobile.

Les problèmes posés par cet usage en hausse de l’automobile sont l’impact sur l’environnement (Gaz à Effet de Serre), la santé (pollution, moins d’activité physique), la consommation du foncier, la congestion, ou encore les risques d’accidents. »

Les enjeux sont importants pour le territoire et impliquent d’encourager un moindre recours aux voitures individuelles, que ce soit pour des trajets domicile-travail, courses, accompagnement des enfants et loisirs. Le « vélo » sous ses multiples déclinaisons (cargo, électrique ou sportifs, ajusté aux handicaps, etc.) devrait contribuer ainsi, de façon essentielle au rayonnement futur de notre territoire.

Notre contribution partagée :

Nos associations d’usagers représentent des attentes variées selon usages du « vélo » au quotidien ou de loisir, utilitaire ou sportif, et convergent sur nombre d’attentes qui font écho à plusieurs fiches actions :

  • n°2 : Poursuivre l’aménagement d’itinéraires cyclables continus et sécurisés
  • n°3 : Favoriser la création de zones de circulation apaisée
  • n°6 : Favoriser les usages du vélo par une offre de service adaptée
  • n°7 : Faciliter le rabattement vers les gares en modes actifs et collectifs
  • n°11 : Faciliter la pratique du vélo au-delà des limites de la CAPI
  • n°14 : Faciliter l’intermodalité entre les différents réseaux de transports en commun
  • n°21 : Favoriser une mobilité active des enfants et des jeunes

En Nord-Isère, ne convient-il pas ainsi de promouvoir et développer les mobilités douces et actives et donc de donner envie de « vélo » à ses habitants, à tous ceux aussi qui viennent y travailler ou en découvrir les richesses patrimoniales ou naturelles ?

A l’avenir, au delà de cette contribution collective, nous demandons que ce volet des mobilités actives du PDM fassel’objet de points de suivis réguliers, sans doute semestriels associant nos associations d’usagers et les services de la CAPI, les représentants concernés des collectivités impliquées, des communes de la CAPI bien sûr mais aussi des Communautés de communes voisines.

Please follow and like us:

(5 commentaires)

  1. J’ajouterai inciter les commerçants à déployer des arceaux et des espaces de parkings pour vélo
    J’ai fait le trajet Villefontaine L’Isle d’Abeau pour faire mes courses : Satoriz et Grand Frais n’ont aucune infrastructure pour acceuillir les cyclistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.